Qui est Jürgen Moltmann ?

 

Qui est Jürgen Moltmann ?

Un Esprit sans frontières

Un Esprit sans frontièresReconnaître la présence et l’œuvre de l’Esprit

Si on reconnaît de plus en plus l’interconnexion qui caractérise notre univers et à laquelle nous participons, il y a dans cette prise de conscience un potentiel d’ouverture par rapport à la perception d’une force transcendante, à l’écoute d’une voix d’amour. C’est pourquoi, dans la société d’aujourd’hui, la présence de l’Esprit peut davantage être reconnue.

En christianisme, en terme d’Esprit saint, l’Esprit est reconnu comme un acteur personnel de la communion divine et comme catalyseur et inspiration de l’Eglise. Mais si ces termes sont approximatifs avec l’intention de parler à tous, n’est-ce pas dire ainsi combien nous avons besoin de mieux connaître et reconnaître l’Esprit divin. Nous trouvons cet éclairage dans un livre que Jürgen Moltmann, le théologien de l’espérance, a consacré à l’Esprit saint sous un titre significatif : « L’Esprit qui donne la vie » (1).

Le «Dieu vivant» en lutte contre la mort et la destruction

Le «Dieu vivant» en lutte contre la mort et la destructionJürgen Moltmann a été invité à intervenir à l’Assemblée générale de la communion mondiale des Eglises Réformées, fin juin 2017, à Leipzig. Théologien internationalement reconnu, enraciné dans la tradition réformée, mais ayant travaillé dans une inspiration œcuménique, Jürgen Moltman était déjà intervenu , il y a près de 50 ans, en 1970, à un rassemblement des Eglises réformées à Nairobi au Kenya.

Relevons ici quelques extraits de son intervention tels qu’ils nous sont rapportés par Steven Brown (1). Celui-ci nous rappelle que Jürgen Moltman est apparu sur la scène publique à travers un livre pionnier : « Theology of hope » (La théologie de l’espérance) paru en 1964.