Qui est Jürgen Moltmann ?

 

Qui est Jürgen Moltmann ?

On regarde ensemble l’horizon

On regarde ensemble l’horizonLa théologie de Moltmann m’attire parce qu’elle est une théologie heureuse qui nous invite à aspirer de tout notre être au bonheur. C’est cela l’espérance et cela ne va pas de soi. Il faut s’en pénétrer chaque matin. Il faut en demander la grâce et s’appuyer sur des amis engagés sur un même chemin. C’est ainsi que d’une certaine manière, on participe dès aujourd’hui au royaume de Dieu.
Cette théologie m’intéresse particulièrement parce que je suis âgée et la tentation est de vivre de nostalgies, de manquements et d’échecs qui appartiennent au passé.
J’aime à penser qu’à mon âge, la vie peut se renouveler, qu’il y a encore tout un avenir pour la nouveauté. Pour cela, je ne suis pas seule. J’appartiens à un peuple en marche. Un courant doit pouvoir nous porter.

Vivants et morts, ensemble en Christ ressuscité.

En ce début de novembre où le souvenir des morts est évoqué, et tout au long de l’année où le mot de « disparition » de tel ou tel résonne dans les médias, il est vital de trouver une réponse qui n’accepte pas un sort qui réduirait l’homme au néant, en annihilant ainsi toute espérance personnelle ou collective, ou se satisferait d’une échappée vers un au delà qui serait radicalement séparé.

En quelques mots, à partir de textes bibliques, Jürgen Moltmann nous apporte un éclairage dynamique (1).

« C’est pour être Seigneur des morts et des vivants que Christ est mort et qu’il a repris vie » (Romains 4.9).