PAROLES DE LECTEURS

Découverte de la pensée de Jürgen Moltmann par un doctorant en théologie

Rodolphe Gozegba, originaire de CentreAfrique, nous livre ici ce qu’il perçoit de la théologie de Jürgen Moltmann : texte présenté à l’occasion d’un séminaire doctoral à l’Institut protestant de Paris.

Je me propose de vous faire un exposé sur la Théologie de Jürgen Moltmann, théologien protestant que j’admire et respecte énormément. Pour preuve, j’ai rédigé une thèse de doctorat sur sa théologie sous la direction du professeur Frédéric Chavel, responsable du département de la théologie Dogmatique à l’Ipt-Paris.

Mais avant, je voudrais vous expliquer comment et pourquoi je me suis intéressé à lui. Ma couleur de peau et mon accent vous ont peut-être permis de deviner d’où je viens ? D’ d’Afrique !

lire plus

Une lecture partagée : reconnaissance appuyée pour le pouvoir évocateur de ces textes

Une lecture partagée Sur une fréquence d’une rencontre toutes les trois semaines environ 5 personnes se réunissent au domicile de l’un d’entre eux. Le thème de la soirée est varié avec une dominante spirituelle. Le but est de susciter l’échange, le partage des réalités de chacun. Ce soir là, un texte de J. Moltmann, sur le thème de l’amitié, est proposé au groupe. C’est la deuxième fois qu’une réflexion issue des écrits de ce théologien est donnée.
Chacun lit le texte puis la parole est partagée par chacun. La première réaction marque une certaine difficulté à s’approprier le contenu. La raison évoquée est la relative complexité de formulation. Toutefois chacun en refait une lecture pour définitivement en pénétrer la pensée.

lire plus

Jürgen Moltmann : un théologien pour une eschatologie écologique

Jürgen Moltmann : un théologien pour une eschatologie écologique, un théologien en phase avec le monde moderne, un théologien qui invite à la méditation

Selon Michel Durand, prêtre du Prado sur son blog : « En manque d’Eglise »

« L’annonce du Christ et l’espérance qui se tourne vers lui incluent l’amour de la terre et l’espérance pour elle : une eschatologie écologique », c’est le titre d’un article (1) de Michel Durand, prêtre du Prado, dans son blog : « En manque d’Eglise ».

Méditer avec Jürgen Moltmann
Or, dans cet article, Michel Durand s’interroge sur la signification du « Royaume ». Et là, nous dit-il : « Je pense avoir lu des études théologiques de Jürgen Moltmann depuis les années 90.

lire plus

Un Dieu en relation

Un Dieu en relationJ’ai apprécié différents textes sur la pensée de Moltmann

J’aime le rappel qu’il fait sur la pensée en terme de RELATION avec la Trinité. C’est une expression que j’emploie souvent.
Dans le même article (Dieu, communion d’amour) la pensée qui exprime la communion trinitaire :  » Aucun ne précède l’autre en éternité ou n’excède l’autre en puissance et en grandeur » me conforte dans l’idée d’un Dieu d’amour est non d’un Dieu qui impose sa toute puissance (ni à son fils ni à l’esprit ni à ses enfants), et je me dis que nous sommes appelés à être à son image: « une communauté non hiérarchique ». En ce sens la vision trinitaire est une grande inspiration.
D’autre part, je suis également très sensible au chant évoqué dans ce texte: « Tous unis dans un lien d’amour ». En effet ce chant est un beau résumé de cette pensée.

lire plus

Ces textes ne séparent pas le choses

Ces textes ne séparent pas le chosesCes textes respectent le lecteur, ce qui permet une liberté dans la méditation. Ils nous permettent une exploration de nouvelles pistes.

Cette pensée ne nous enferme pas dans des choses toutes faites. Elle nous ramène à l’essentiel, à notre relation avec Dieu.
L’exploration de ces nouvelles pistes nous permet de rencontrer Dieu dans notre environnement, nos relations, la nature. Cela rompt avec ce qu’on entend parfois : cela est spirituel, cela n’est pas spirituel. Tout est spirituel. Il y a un certain ordre dans ces textes qui ne séparent pas les choses, qui permettent de réaliser la valeur des choses qui nous entourent : les relations, la nature. Combien de fois a-t-on pu passer à coté de rendez-vous importants dans telle ou telle situation parce qu’on était enfermé dans des catégories préétablis !

lire plus